[ Retour ]

Les solutions pour lutter contre la Caulerpa existent

  1. Faire des campagnes d'information massives et officielles (capitaineries, clubs de voile et de plongée, pêcheurs, offices de tourisme de toutes les villes du bord de mer, entreprises liées à la mer...)

  2. Continuer une cartographie très précise de l'évolution de l'invasion sur la base de celle du LEML

  3. Règlementer et baliser les zones contaminées (mouillages interdits, ou contrôlés, ou organisés sur bouées...)

  4. Eradiquer manuellement par des personnes habilitées les petites taches caulerpa isolées et situées loin des zones très envahies. Mettre en place un suivi permanent (comme aux Baléares)

  5. Désigner une centaine de sites à intérêt faunistique, floristique ou de plongée et mettre en place une stratégie de contrôle de ces sites (comme actuellement à Port cros) avec élimination des colonies manuellement ou chimiquement (procédés utilisant le cuivre)

  6. Encourager les recherches sur la lutte biologique initiées sans aucune aide à l'Université de Nice.

Bien sûr il faut avoir une vraie volonté, en particulier pour coordonner efficacement toutes ces actions et aussi au plan international....

Vous le comprendrez bien, ce qui manque c'est un "centre de lutte", à la manière des incendies de forêts avec une vraie stratégie de combat, des décideurs et des méthodes bien identifiés et surtout des conseillers scientifiques de terrain compétents connaissant parfaitement le problème.
Actuellement l'administration fait exactement l'inverse : pas de décideurs précis, aucune stratégie de lutte sur le terrain, des conseillers scientifiques n'ayant jamais travaillé, ni plongé sur la Caulerpa taxifolia.
Pour que vous compreniez bien l'attitude de l'Etat je vous cite la Ministre Dominique VOYNET répondant aux députés plongeurs dans LIBERATION du 6 Août 99 :
"Je suis prête à leur fournir un seau et une pelle pour qu'ils aillent arracher la Caulerpa pendant leurs vacances ! "